Mise à jour du Congrès sur le COVID-19

Salutations aux membres du SEAC,

Veuillez noter qu’en raison de la situation entourant la COVID, de la distanciation sociale en place ainsi que de l’incertitude concernant le moment où nous pourrons organiser des rassemblements en face à face, le Conseil national d’administration (CNA) s’est réuni le 28 avril 2020 et a adopté des motions visant à reporter les congrès.

À la suite de l’adoption de motions par le CNA, le SEAC a remis à plus tard son 18e Congrès triennal prévu pour octobre 2020. Veuillez noter que nous travaillons à reporter notre 18e Congrès triennal à l’automne 2021. Nous vous communiquerons plus de précisions et de renseignements dès que nous aurons eu l’occasion de mettre au point la logistique entourant ce changement.


Nous savons que toutes les sections locales n’ont pas eu l’occasion de tenir leur assemblée générale annuelle (AGA) ou d’élire leurs délégations au congrès avant que ne frappe la pandémie mondiale. Veuillez noter toutefois que les personnes déléguées ainsi que leurs suppléantes et suppléants déjà élus par certaines sections locales en prévision du congrès triennal de 2020 seront les mêmes pour celui de 2021 à moins que l’élection des membres de l’Exécutif de la section locale ne soit prévue pour 2021. Lorsque nous serons en mesure de reprendre les rassemblements en face à face et d’établir le calendrier des activités, les VPR et le bureau national collaboreront avec les sections locales n’ayant pas encore tenu leur AGA ou élu les membres de leur Exécutif ainsi que leurs déléguées suppléantes et délégués suppléants en raison de la pandémie.

J’ai joint la communication que le CNA a reçue du président national de l’AFPC à titre de référence.

En toute solidarité,

Virginia Vaillancourt,
Présidente nationale

Bonjour,

Le 28 avril, le Conseil national d’administration de l’AFPC a adopté trois motions :

  1. Que le congrès national triennal de l’AFPC, prévu en 2021, soit reporté à 2022 et que les congrès régionaux de l’AFPC soient reportés à 2021 sans chevauchement avec les nouvelles dates des congrès triennaux des Éléments de l’AFPC.
  2. Que soient suspendues, jusqu’au 1er septembre 2020, toutes les échéances prévues dans les statuts et règlements des sections locales, des succursales, des SLCD, des conseils de région, des conseils régionaux et des Éléments en ce qui concerne la tenue des AGA et des congrès, et l’élection des délégations aux congrès des Éléments et de l’AFPC. Si nécessaire, le CNA pourra prolonger cette période de suspension.
  3. Que soient suspendues les échéances prévues dans les Statuts de l’AFPC concernant la tenue des congrès des Éléments ainsi que l’élection des délégations et la présentation des résolutions au congrès national triennal de l’AFPC.

Compte tenu du report des congrès des Éléments et des régions à 2021 et du congrès national de l’AFPC à 2022, on m’a demandé de fournir des précisions concernant l’impact d’une telle décision sur notre cycle triennal et le mandat des élus. Voici ce que j’ai confirmé :

i. Le report d’un an de nos congrès prolongera également d’un an notre cycle actuel et le mandat des élus.
ii. Le mandat des élus sera prolongé jusqu’à la tenue des élections au prochain congrès.
iii. Notre prochain cycle se limitera à deux ans; le cycle des Éléments et des régions s’échelonnera de 2021 à 2023, tandis que le cycle de l’AFPC s’échelonnera de 2022 à 2024.
iv. Ce faisant, nous serons en mesure de respecter notre cycle triennal, conformément aux Statuts de l’AFPC. Bien que le Conseil ait le pouvoir de suspendre les échéances, il n’a pas le pouvoir de modifier les Statuts.

En tant qu’instance dirigeante principale entre les congrès nationaux triennaux de l’AFPC, le CNA a pris ces décisions en réponse à la pandémie de COVID-19 et des directives des autorités de santé publique. L’AFPC continue d’évaluer l’impact de la pandémie sur son calendrier d’activités et tiendra les membres informés de tout nouveau changement. Nous continuons de travailler ensemble pour soutenir nos membres et leurs collectivités en ces temps difficiles.

En toute solidarité,

Chris Aylward
Président national de l’AFPC